Nikola Röthemeyer: FrauenZimmer

Éd. Kuckei + Kuckei
texts (all./ang.) par Maurah Leciejewski, avec 9 lettres de Tilo Schulz
124 p avec 45 illustrations en couleur
format 18 x 14 cm, couverture rigide sous jaquette

ISBN 978-3-86442-022-1

24,80 €

Une traîne royale

Les travaux de Nikola ­Röthemeyer évoluent en bordure de différents courants artistiques. Elle se con­sacre d’abord dans la série « Chambres de femmes » à la réalité supposée de la vie de femmes, les met en re­lation avec leur environnement et présente une part de leur identité, d’abord placée dans des décors de peinture de genre, lorsqu’il s’agit de travaux ménagers, activités domestiques ou moments de repos. Dans une deuxième partie de la série, Nikola ­Röthemeyer élargit sa ­thématique, quitte le monde privé et rejoint une sorte de réalisme ­magique tel qu’il a notamment été popularisé par l’auteur argentin Jorge Luis Borges. La spécificité de ses travaux vient cependant de ce qu’elle ne donne pas à ce réalisme comme les frères Balthus et Klossowski une impulsion avant tout érotique, mais développe des reports de réalité et des distanciations à travers des caractéristiques stylistiques changeantes  telles que surnetteté, perspectives, point de vue de l’observateur et format minimal. Un bel exemple en orne la ­jaquette du livre : le paon mâle sur le dossier du fauteuil laisse ­tomber les plumes de sa queue avec lesquelles la protagoniste du tableau a tissé une traîne royale.