Home Stories

Locating Artistic Practice in Today’s Global Reality

Catalogue d’exposition, éd. KfW Stiftung
textes (all./ang.) par Nikolaus Hirsch, Raj Kamal Jha, Nicola Müllerschön, Peter J. Schneemann, Christoph Tannert, Marc Zierlewagen et un interview d’Yvette Mutumba avec Thabiso Sekgala
184 p avec 100 illustrations en couleur
format 30 x 23,5 cm, réliure rigide avec toile imprimé en couleur

ISBN 978-3-86442-078-8

29,80 €

Qu’est-ce que c’est le Home Story?

Ce mot allemand créé pour le rapport en images consacré au monde familier des célébrités exprime le sentiment de participer à leur vie privée. Le titre est bien choisi pour le projet initié par la fondation KfW à Francfort depuis le printemps 2013 dans l’ancienne Literaturhaus de la Bockenheimer Landstraße 102, puisqu'il s’agit là aussi d’histoires dans un environnement familier, de participation à un échange culturel mondial en conservant des catégories immuables telles que l’origine, le pays natal et le chez-soi. L’ancienne Maison de la littérature (Literaturhaus), villa autrefois habitée par la famille Sondheimer avant qu’elle ne fuie les nazis, a été achetée par le groupe banquier KfW en 2012 et est utilisée par la fondation KfW pour des projets variés en attendant sa transformation. Ce sont d’abord des étudiants de l’école Städel de Francfort et des boursiers de la maison d’artistes berlinoise Bethanien qui y ont réalisé des travaux pour certains in situ, inaugurés sous forme d’exposition le 13 mars avec une lecture par Raj Kamal Jha de son roman « Le Couvre-lit bleu », suivie le 28 mars par le symposium « In Transit. Künstlerreisen in der globalen Gegenwart » (En transit. Voyages d’artistes dans un présent mondial). Cet ouvrage fournit un rapport plaisant de ces activités diverses avant que la maison ne soit rénovée et ne reçoive son affectation définitive de siège de la fondation KfW. Outre les photographies des installations artistiques et les essais – contributions au symposium -  sur le développement des artistes et des institutions en conditions de globalisation, le livre comprend aussi une série de photos en 14 parties par Laurenz Berges, qui a fixé sur la pellicule des images extrêmement documentées de l’état du bâtiment et l’explore avec acharnement jusque dans le moindre détail.