Julian Schnabel: Deus Ex Machina

Catalogue d’exposition, éd. Contemporary Fine Arts Berlin
text (all./ang.) par Robert Fleck
58 p avec 25 illustrations en couleur ­
format 32,5 x 23,5 cm, couverture rigide

ISBN 9-783-86442-014-6

19,80 €

Director’s Cut

À chacune de ses séries, Julian Schnabel a souverainement contourné le « Mainstream » prédominant dans la peinture. Après avoir commencé en décomposant la ­surface de l’image avec le collage d’assiette sur un panneau de bois de 1978, il est désormais passé à l’association sans cesse redéfinie entre, d’une part, des substances ­en apparence étrangères à la peinture généreusement appliquées et, d’autre part, des accouplements hardis d’images et de fonds. Il
est particulièrement intéressant d’observer que, en tant que lauréat du programme Whitney à New York dans la première moitié des années 1970, il intègre à ses œuvres cette réflexivité qui marque aussi la peinture de, notamment, Sigmar Polke et Gerhard Richter. Cependant, la clarté et la vaste profondeur des sculptures minimalistes de Donald Judd, dont il alors a visité l’atelier, est tout aussi présente encore aujourd’hui dans son œuvre. Les tableaux de Julian Schnabel montrent essentiellement la collision de motifs, traits et flux colorés incohérents et c’est ce caractère de vécu qui leur donne leur tension intérieure. Depuis son film engagé sur la vie de son collègue artiste Jean-Michel Basquiat (1996), ­Julian Schnabel est plus présent en tant que réalisateur, mais il reste le peintre d’aujourd’hui qui poursuit le dialogue le plus dense et le plus décidé entre les mondes d’images en apparence surpuissantes de la sphère médiatique actuelle et les techniques de peinture toujours plus perfectionnées. L’essentiel dans sa peinture vient de ce qu’elle se confronte aux procédés de ­production d’images numériques et leurs clichés apparemment inutili­sables et trouve, à pas légers et pour ainsi dire dansants, en contrepoint à ce nouveau monde d’images une peinture fraîche qui a toute l’effronterie de la jeunesse.

Exposition ;
CFA Contemporary Fine Arts, Berlin, 28/4-28/7/2012